DIE PHARMADRUCKER PLACE LA 520HD+ DE SCREEN AU CENTRE DE SON PLAN AMBITIEUX DE TRANSITION DE L’IMPRESSION PHARMACEUTIQUE VERS UN AVENIR NUMÉRIQUE

L’imprimeur spécialisé dans les notices pharmaceutiques aspire à partager une approche innovante de l’impression numérique avec ses pairs, améliorant ainsi la création de valeur pour tous les partenaires.

Melsungen, Allemagne / Amstelveen, Pays-Bas — Après un processus de sélection méthodique et des tests approfondis, Die Pharmadrucker a placé la Truepress 520HD+ de Screen au cœur de son plan ambitieux pour la transition de l’impression pharmaceutique vers un avenir numérique, plus efficace et flexible. Die Pharmadrucker, une société dérivée de l’imprimeur allemand Bernecker fondé il y a plusieurs siècles, estime pouvoir améliorer la création de valeur sur le marché pharmaceutique pour son bénéfice et celui de ses partenaires, principalement des moyennes et petites entreprises pharmaceutiques.

« Nous avons choisi l’offre jet d’encre numérique de Screen pour sa technologie remarquable et pour l’approche personnelle et flexible de son équipe », affirme Sebastian Härtig, membre de l’équipe de direction de Die Pharmadrucker. Screen a su relever le défi spécifique de l’impression sur du papier fin généralement utilisé pour les notices pharmaceutiques et les instructions de sécurité des étiquettes de médicaments. La Truepress Jet 520HD+ de Screen imprime sur du papier de 40 g/m² à une qualité offset, et à grande vitesse.

Après des mois de test, Die Pharmadrucker a récemment finalisé sa nouvelle ligne de production : elle associe la machine d’impression jet d’encre 520HD+ de Screen ainsi que des équipements pour couper, plier, disposer et emballer.

« La Truepress 520HD+ de Screen permettra à nos clients de limiter leur entreposage de notices pharmaceutiques, et donc de réduire à la fois les coûts de stockage et de mise au rebut », affirme M. Härtig. « Cela correspond à notre ambition : être le meilleur imprimeur européen pour fournir à nos clients précisément ce dont ils ont besoin, au moment exact. »

La crise du coronavirus favorise les ateliers d’impression en ligne

Die Pharmadrucker veut établir une nouvelle norme pour le secteur. « Plus spécifiquement, pour les imprimeurs qui produisent des notices pharmaceutiques », explique Sebastian Härtig. Il imagine qu’à l’avenir, les travaux d’impression seront commandés à travers l’atelier en ligne de Die Pharmadrucker, puis directement importés dans son système pour une impression et une livraison en 24 heures. La crise du coronavirus va probablement accélérer ce passage aux commandes à distance des travaux d’impression, ainsi que le traitement et l’impression hautement automatisés, selon M. Härtig.

Die Pharmadrucker souhaite diffuser les connaissances acquises en explorant les options d’impression numérique à ses partenaires, principalement des sociétés pharmaceutiques européennes de taille moyenne. « Relativement peu d’entreprises ont suivi le même parcours que nous. Nous tenons à partager nos expériences avec nos pairs et partenaires pour les aider à résoudre les défis auxquels ils pourraient être confrontés dans leur passage à l’impression numérique », souligne M. Härtig.

Ces défis incluent le respect des exigences réglementaires relativement strictes du marché de l’impression pharmaceutique, ajoute-t-il. Plusieurs entreprises ont déjà manifesté leur intérêt pour en savoir plus, et Die Pharmadrucker prévoit des démonstrations de sa nouvelle ligne de production, surnommée « l’usine intelligente »

« Tels des athlètes qui s’entraînent dur pour optimiser leurs performances, nous sommes ouverts au partage de nos méthodes d’entraînement. En définitive, dans la chaîne de valeur, tout le monde souhaite obtenir les meilleurs résultats en mobilisant le moins d’énergie possible, et les bénéfices sont collectifs », affirme-t-il.

Une révolution

Le marché pharmaceutique est très réglementé pour garantir la sécurité des personnes. Des exigences strictes s’appliquent également à l’impression des emballages et des notices. Seuls certains types de papier peuvent être utilisés, les informations doivent être imprimées dans des polices et des tailles spécifiques pour assurer la lisibilité, et les encres doivent respecter les normes internationales concernant les composants chimiques.

Patrick Jud, directeur régional de Screen Europe pour l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse, évoque ce projet : « La production de notices à insérer dans les emballages implique des défis complexes en terme de chaîne de production fluide et contrôlée. Nous nous trouvons aux limites de ce qui est possible avec les spécifications de l’équipement d’impression et de façonnage, et une grande expertise a été nécessaire. Que Die Pharmadrucker, premier imprimeur au monde, imprime ses notices pharmaceutiques sur une machine jet d’encre est une révolution pour le secteur. »