Screen Europe étend son département de service et d’assistance en pleine pandémie

L’entreprise cherche encore de nouveaux techniciens de maintenance en Italie et aux Pays-Bas.

Screen Europe a développé son département de service et d’assistance au cours de l’année écoulée, afin de soutenir sa clientèle en plein essor en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient. Les imprimeurs ont en effet continué d’investir dans l’équipement numérique, en dépit de la pandémie de COVID-19.

Afin de soutenir les ventes croissantes des dernières années de Screen, ce département s’est développé en 2020 en recrutant sept nouveaux collaborateurs. Il devrait encore continuer de se développer, puisque Screen cherche d’autres techniciens pour rejoindre ses équipes de maintenances dans toute la région EMEA.

« Nous avons constaté ces cinq dernières années une transition nette de l’impression conventionnelle vers le numérique, avec bien d’autres imprimeurs désireux d’explorer les débouchés du marché des plus courts tirages. On enregistre ainsi une nette augmentation des ventes de produits d’impression à la demande », explique Steve Low, vice-président EMEA du service et de l’assistance chez Screen Europe.

« Les investissements dans de nouveaux équipements numériques ont été plus importants que prévu au début de la pandémie. Chaque mois, nous installons de nouveaux produits en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. À l’évidence, la COVID-19 n’a pas touché aussi durement le marché de l’impression numérique que d’autres secteurs. Nous enregistrons toujours une demande importante pour nos presses numériques. »

Les techniciens récemment embauchés sont basés en Allemagne, aux Pays-Bas et en France. Au cours de ses 31 ans chez Screen, M. Low a vu l’équipe de maintenance se développer de façon constante, même si les produits de Screen Europe nécessitent relativement peu de maintenance et de réparations, du fait de leur fiabilité, de leur disponibilité élevée et de leur entretien limité. D’après lui, « nos clients nécessitent relativement peu de visites sur site de la part de nos techniciens.

Screen fait d’ailleurs de plus en plus appel aux services et à l’assistance à distance, au moyen de la réalité augmentée (RA). La pandémie a accéléré la demande pour cette technologie. L’équipe a récemment commencé à fournir des lunettes de RA aux opérateurs de certains de ses clients, permettant à ses techniciens de voir ce que voit l’opérateur, jusqu’aux tréfonds de la machine et de les guider ainsi dans la réalisation de tests, de réparations ou de remplacement de pièces défaillantes.

« Nos outils de diagnostic à distance nous ont indéniablement aidés à tenir nos délais serrés. Depuis Amsterdam ou Londres, nous pouvons accéder à une machine située par exemple dans la campagne italienne pour diagnostiquer un problème, effectuer des mises à jour et même procéder à un redémarrage. La seule chose que nous ne puissions pas faire à distance, c’est un test d’impression », précise M. Low.

« La pandémie a clairement changé la perspective de nos clients quant à la nécessité pour les techniciens Screen d’effectuer des visites sur site. Une réparation à distance est désormais considérée comme une meilleure option, plus rapide. » L’équipe de M. Low forme également les opérateurs de ses clients à se charger de la maintenance de première ligne, particulièrement pour les très grandes installations, pour faire en sorte qu’un technicien Screen ne doive leur rendre visite qu’une fois par an pour l’entretien.

Les équipes de service de Screen jouent un rôle crucial dans sa réussite commerciale. Comme le fait remarquer M. Low : « la satisfaction des clients est essentielle pour nous aider à obtenir de nouvelles commandes. Un service et une maintenance de premier plan sont de vraies priorités pour les imprimeurs à la recherche de nouveaux équipements. Ils espèrent ne pas avoir besoin de techniciens, mais veulent pouvoir bénéficier de leurs services et voir leurs problèmes résolus rapidement, le cas échéant. Et ils ont parfaitement raison d’exiger cela de nous. »

Screen Europe cherche toujours de nouveaux techniciens de maintenance pour renforcer ses équipes en Italie et aux Pays-Bas.